PENA TAURINE COTE BASQUE   Bayonne   COMPRENDRE
 
 

 

 

Rejón

La corrida de rejón est une forme de corrida dans laquelle le taureau est combattu par un cavalier, appelé rejoneador. Ce type de corrida équestre est en quelque sorte une suite au première joutes des nobles qui combattaient à cheval. On retrouve dans des illustrations anciennes des images préfigurant ce type de combat. Comme la corrida à pied ,la corrida de rejones comporte trois parties ou tercios

Premier tercio :

le rejoneador plante des rejónes dit de « châtiment » qui sont destinés à remplacer la pique. Ces rejones qui se terminent par une lame d'acier en forme de poirier ,ne doivent pas être enfoncés à fond afin de ne pas blesser gravement l'animal. Leur nombre est fixé par le règlement . Ce premier  rejon  se casse en deux lors de la pose : la lame reste enfoncée et le rejoneador garde le manche dans sa main qui délivre en son bout un drapeau.

Deuxième tercio

« Le deuxième tercio correspond à celui de la muleta à pied, et le rejoneador pose d’abord des banderilles plus longues que celles utilisées dans la corrida à pied (jusqu'à 80 cm) puis très « courtes », donc plus difficiles à planter, L'article 88 du règlement taurin municipal, (voir document ) ,fixe le nombre et le type de banderilles . C’est dans ce tercio que le rejoneador fait preuve de maitrise avec son cheval et va varier la pose .

Troisième tercio

Lors de ce tercio, la mise à mort est effectuée à l’aide d’un rejón spécifique dit de muerte avec lequel le cavalier estoque le taureau. Le rejón de mort est un javelot de la même taille que le rejón utilisé lors du premier tercio.

Le président technique de la corrida décide du moment où le rejoneador peut se servir du rejón de mort. Le matador a alors cinq minutes pour réaliser la mise à mort. Si au bout de ces cinq minutes, le taureau est encore vivant, le cavalier doit descendre en piste et se servir de l'épée comme un matador à pied. (Voir détails dans le règlement )

Le rejoneador utilise en principe un cheval par tercio : le cheval du paseo, celui du tercio de châtiment, celui du tercio de banderilles, celui du tercio de mort.

Les cornes du taureau n’ont pas de gaines de protection comme dans une corrida type portugaise ni emboulées (protégées  par une boule sur la pointe), toutefois le règlement autorise à les épointer afin de protéger le cheval[]

 

  

 

 
Mentions légales La pena Actualités Galerie Comprendre Guide