PENA TAURINE COTE BASQUE   Bayonne   COMPRENDRE
 
 

 

 

Rejón règlement :

ARTICLE 88- CORRIDAS DE REJONES


1 - Sur l'affiche annonçant un spectacle où interviennent des rejoneadors, on précisera si le bétail à combattre a ou non ses défenses intactes.
Dans le premier cas, les examens préalables et post-mortem seront identiques à ceux prévus par le présent règlement pour les CORRIDAS DE TOROS et NOVILLADAS AVEC PICADORS.
 

2 - Les rejoneadors devront présenter un cheval de plus qu'il n'y aura d'animaux à combattre, quel que soit l'état des armures de ceux-ci - intactes ou épointées.
 

3 - L'ordre d'intervention des rejoneadors alternant avec des matadors à pied sera déterminé d'un commun accord entre les différents participants et l'organisateur ou éventuellement par ce dernier seulement, en fonction de l'état de la piste.
 

4 - Lorsque le rejoneador ne combattra qu'un seul animal, il sera aidé par deux peones qui se conformeront à ses instructions en s'abstenant de couper brutalement ou de casser la charge de l'animal.
Lorsqu'il en combattra plusieurs, il engagera un banderillero de plus qu'il n'y aura d'animaux à combattre et, en cas de combat en " colleras" - par paire chacun des deux rejoneadors engagera un banderillero supplémentaire.
 

5 - Les rejoneadors ne pourront poser à chaque animal plus de trois " rejones" de châtiment, et plus de trois "farpas" si la corrida se donne à la mode portugaise. Ils pourront poser à chaque toro quatre banderilles longues, la dernière pouvant être posée à deux mains, et trois banderilles courtes ou trois " roses ".
Lorsque le président aura ordonné le changement de tercio, le rejoneador utilisera les rejones de mort dont il ne pourra poser que trois au maximum et ne pourra mettre pied à terre, pas plus que ne pourra intervenir le " sobresaliente" (ex-matador de toros ou de novillos), avant de mettre l'animal à mort s'il n'a été posé auparavant - ou essayé de poser - un rejon de mort au minimum.
 

6 - Si cinq minutes après le changement de tercio l'animal n'est pas mort, le président fera sonner le premier avis, deux minutes après le second, à la fin duquel le rejoneador devra obligatoirement mettre pied à terre s'il doit tuer lui-même ou laisser intervenir le sobresaliente qui en a la charge. Dans chaque cas, on disposera de cinq minutes après lesquelles le troisième avis sera sonné et l'animal sera renvoyé au corral.
 

7 - Les rejoneadors pourront intervenir par paire, mais dans ce cas ils ne pourront pas poser à eux deux, à chaque toro, plus de trois rejones de châtiment ni plus de trois farpas dans les corridas à la mode portugaise, ; Quel que soit le type de corrida, à l'espagnole ou à la portugaise, plus de quatre banderilles longues et quatre banderilles courtes ou quatre roses
Pendant que l'un des deux rejoneadors sera en train de combattre, l'autre se tiendra à l'écart et ne pourra s'approcher du toro jusqu'à ce que son compagnon s'en soit écarté afin de le couvrir à nouveau.
Les deux rejoneadors ne pourront poser plus de rejones de mort que ceux autorisés pour chaque toro.

 

 

  

 

 
Mentions légales La pena Actualités Galerie Comprendre Guide