PENA TAURINE COTE BASQUE   Bayonne   COMPRENDRE
 
 

 

 

 

 

 

 

 

DICO

A

Abono : Abonnement à toutes les corridas d'une plaza ou toutes celles d'une feria

Actuación :

Prestation, performance, travail fourni par le torero

Adorno :

Ornement, parure .Nom donné à tout détail de grâce ou de courage contribuant à embellir l’art du torero que ce soit à la cape, les banderilles ou la muleta.

Afarolado :

passe de cape dans laquelle le leurre est projeté au-dessus de la tête du torero

Afeitado :

Opération frauduleuse de raccourcissement des cornes. Il a pour conséquence d’enlever le diamant terminaison dure des cornes et de les exposer ainsi à éclater en balai.

Afeitar

Racourcir ou modifier les cornes d’un taureau

Aficion

goût pour une activité, le jeu, le sport. S'applique au goût témoigné pour la tauromachie : être aficionado

Aficion

goût pour une activité, le jeu, le sport. S'applique au goût témoigné pour la tauromachie : être aficionado

Aficionados :

nom désignant les connaisseurs, les spectateurs avertis. Ils se retrouvent régulièrement dans de nombreux clubs, cercles taurins, peñas  

Al encuentro

Mise a mort ou estocade durant laquelle taureau et matador se rencontrent.

Al recibir

: Mise a mort ou estocade durant laquelle Le matador attend immobile la charge du toro.

Al volapié

: Mise a mort ou estocade durant laquelle Le matador s'engage sur le taureau immobilisé

Alegre

un toro alegre : un taureau à la charge spontanée

Alguacil ou alguacilillo

: personne chargée de l'ordre en piste et de faire respecter les décisions de la présidence. La remise des oreilles est également confiée à leur vigilance, de façon à éviter toute tricherie émanant des subalternes chargés de les couper. 

Alternative :

Cérémonie pendant laquelle un novillero est sacré "Matador de toros", stade le plus élevé de la hiérarchie des toreros qui lui confère un droit de toréer des taureaux de plus de quatre ans (trois ans pour les novilleros). Cela se passe dans l'arène avec un parrain (qui lui remet l'épée et la muleta) et un témoin (les deux autres toreros du cartel). Une des caractéristiques de l’alternative est qu’elle détermine l’ancienneté de celui qui l’a reçue, au regard de ses camarades. 

Apartado :

Séparation des taureaux une fois le sorteo (tirage au sort) fait et l'ordre de sortie arrêté

Apoderado :  

fondé de pouvoir, manager du torero qui se charge de l’administration de leur carrière.  

Apodo

surnom, sobriquet . Les toreros sont souvent nommé par un apado et non leur nom de famille

Arancada corta

un toro de arancada corta : un taureau à la charge courte.

Arancada larga

un toro de arancada larga : un taureau à la charge longue  

Areneros :

Employés de piste dans les arènes

Arrastre :

attelage de mules qui emporte hors de la piste les cadavres des toreros

Astra :

Corne  

Avimarse

 s'aviser, comprendre...  

Avisado  

Ayuudado

toro avisado o de sentido : qui cherche le torero sous le leurre

Passe aidée

B

   

Bandera   

Drapeau

Banderillero

membre de la cuadrilla chargé de poser les banderilles au taureau  

Banderilles :

Vient de Bandera (Drapeau). à cause des premières decorationsutilisées.

Bâtons de bois de 70 cm de long, ornés de papier et munis d'un harpon de 4 cm. Le règlement prévoit la pose de trois paires de banderilles par taureau.  

Banderillo

Membre de la cuadrilla qui plante les banderilles. Leurs costumes sont ornés de noir ou d'argent.  

Barrera :

Première file des gradins où les spectateurs peuvent s'accouder au-dessus du callejon

Becerrada

Spectacle taurin réunissant des apprentis toreros qui affrontent des taureaux de deux ans.

Becerro

Taureau de deux ans.

Bodega  

Littéralement, "cave". Par extension, les buvettes ouvertes pendant la feria.

Bonito

Joli . Employé pour qualifierun taureau bien constitué et armé

Bravo

Désigne le taureau offensif. La bravoure se manifeste par la charge Au taureau courageux  l'on oppose le taureau manso

BRAVOURE

La bravoure d'un toro est le fait qu'il charge à toute provocation, que celle-ci naisse d'un empiètement sur son terrain ou d'un simple appel de la part de l'homme dans tout autre terrain.
 C'est à la pique, surtout, qu ‘elle se manifeste. Le TORO BRAVE part droit, s'élance à fond et pousse avec force. La résolution du toro doit aller en progressant à chaque rencontre. On dit que cette résolution "se crece con el castigo" (croît avec le châtiment) . Le TORO DE CASTA doit garder sa bravoure intacte jusqu'à la fin du combat.
Remarque : renverser un cheval est une question de force, pas de bravoure...
 

Brindar

Le matador va dédier la mort du taureau à une personnalité, ou à l'ensemble du public

Brindis

Geste, accompagné de quelques paroles aimables,  par lequel le torero dédie le combat qu'il va livrer à une personne présente, en lui confiant sa coiffe pour la durée de la faena.

Bronca

réprobation bruyante Sifflets, huées et autres manifestations de colère du public.

Bronco

un toro bronco : un taureau à la charge brusque. Taureau qui se tient sur la défensive, raccourcit sa charge, relève la tête et frappe de la corne avant la pleine terminaison de la passe.
 

Buena embestida

un toro de buena embestida : un taureau à la charge progressive

Burladeros :

abris derrière lesquels se protègent les toreros et par lesquels ils débouchent sur la piste. Les mêmes abris existent dans le callejon (couloir) pour les personnalités invitées

 C

   

Cabestro :

Taureaux de l’élevage qui ont été châtrés. Bœufs dressés qui permettent le déplacement des taureaux aussi bien dans les élevages que les arènes, par exemple lors du remplacement d'un taureau invalide.  

Callejón

couloir entre la piste et les gradins  

Calzona

Pantalon du picador  

Camisa

Chemise du torero  

Campo :

La campagne, les champs, les terres d'élevage des taureaux. (Par exemple, le Campo Charro est une région d'Espagne qui rassemble beaucoup d'élevages.)  

Caparaçon :

Matelas protecteur porté par les chevaux des picadors et rendus obligatoires dès 1928. Son poids ne peut excéder 30Kg, mais de nombreux abus sont constatés.

Cape

(traduction de l'espagnol capote)Longue de 1.05m à 1.20m, de couleur rose et jaune citron, ou dans certain cas de rose et bleue la cape est utilisée par le matador et les péons pendant les deux premiers tiers du combat.

Capea

Corrida non réglementée et sans mise à mort où les apprentis toreros affrontent le plus souvent des bêtes déjà toréées, et donc très dangereuses  

Capeador

: torero à la cape. Un grand capéador est celui qui excelle à la cape  

Capote :

 nom  espagnol pour  la cape

Capote de Paseo

Cape  brodée utilisée pour le paseo, qui est déposée durant la corrida sur le devant des barreras ombres  

Carioca :

manœuvre du picador qui ferme la sortie du taureau vers le centre de la piste

Cartel :

Affiche .On désigne aussi le contenu dans sa globalité (torero, élevage)pour la corrida par ce mot

Castoreño

Chapeau du picador. C’est un feutre de castor très épais, à larges bords, orné d’un pompon de couleur. Il s’assujettit avec une jugulaire.  

Categorie

Les arènes sont classées par catégories en fonction de l’importance des spectacles proposés et de leurs dimensions (voir règlement )  

Chaquetilla

Veste du picador et des toreros  

Chaquetilla :

Petit veston placé entre  la chemise et le blouson ou  de "l'habit de lumière".  

Chicuelina

Passe de cape ornementale popularisée par Chicuelo. Elle est devenue un exercice de style  

Citer un toro

Appeler un taureau arrêté pour le faire charger. Cite de la cape, cite de la voix.

On découpe temporellement une passe en trois périodes qui nécessitent une parfaite coordination  du corps de la main

-         le cite : c’est le moment où le torero immobile  attire  la tête du taureau en avançant le leurre 

-         la réunion, au cours de laquelle le torero et  le taureau  se rencontre

-         le remate,  ou sortie du taureau

Clarines :

Clairons et timbales qui indiquent certaines décisions de la présidence pendant la lidia (ouverture du toril, changement de tercio...)  

Coche de cuadrilla

Voiture qui transporte d’une arène à l’autre la cuadrilla

Cochinero :

un trote cochinero : le toro s'éloigne en trottant comme un cochon

 

Cogida :

prise, accrochage par coup de corne d’un torero

Coleta

: Petite mèche de cheveux que les toreros se laissaient pousser à la base de la nuque, qui était coupée lors du départ à la retraite de ceux-ci. Aujourd'hui, elle est postiche.  

Collarse

coller le torero  

Contre barrera

(contra barrera)Deuxième rang dans les arènes  

Corbatín:

Ceinture fine qui est posée sur le pantalon de l’habit de lumière  

Cornada

: coup de corne reçu par le torero.  

Cornear :

Pour un taureau donner des coups de côté


 

Cornes (couleurs)

La couleur des cornes est également prise en compte pour identifier les animaux :

  • astiblancos, cornes blanches à pointe noire
  • astinegros, cornes noirâtres de bout en bout
  • astiverdes, cornes verdâtres avec pointe noire
  • astisucios, cornes de couleur indéfinissable, d'une nuance sale

Cornes (defauts)

Un taureau "astifino" a les cornes effilées, abîmées s'il est "astillado", ou "escobillado" si elles sont en balais. Un taureau est "afeité" quand on a pratiqué sur lui l'afeitado et qu'on a scié l'extrémité de ses cornes pour qu'il soit moins dangereux. On dit aussi que le taureau est passé "chez le coiffeur"  

 

Cornes (formes)

 

Ce qui différencie également les taureaux, ce sont les cornes (on dit aussi pitones : piton derecho corne droite, piton izquierdo corne gauche). Un taureau peut être "cornigacho" avec des cornes tournées vers le bas, "brocho" en pinces de homard, "veleto" relevées, "bizco" une corne vers le haut l'autre vers le bas...

 

Corral

 

: Lieu clos où l'on garde les toros, de leur arrivée aux arènes jusqu'à leur entrée dans les torils.  

Cortar el terreno

Pour un taureau  biaiser

Cruz, agujas

Endroit de rencontre entre les deux omoplates . Endroit ou l’on enfonce l’épée de mise à mort

Cuadrilla :

Groupe de personnes qui accompagne le matador. Elle est composée de deux picadors, de trois banderillos (ou peones) et d'un valet d'épée, dont toutes les interventions sont strictement réglementées  

Cuarte :

manière habituelle de poser les banderilles

 

CUARTEO

Technique de pose de banderilles

1 - le toro est immobile. C'est la course du banderillero qui provoque le démarrage
2 - le matador a un avantage qui lui permet un temps d'arrêt pour "cuadrarse en la cabeza"
3 - il plante
4 - il sort dans le sens contraire à l'avancée du toro

Cuna

Espace entre les cornes

 

 

Demi-véronique

D 

 Inventée par Juan Belmonte, elle met fin à une série de Véroniques en fixant le toro par un retour de cape sur la hanche du torero.  

   
   

Derecha

 :Main droite, droite  

Derechazo

: Passe de muleta donnée de la main droite, avec l'épée agrandissant la surface de l'étoffe  

Derrotar por la alto  

: donner des coups de corne par le haut

Derrote :

coup de tête du toro

Descabello

: épée munie d'une barre perpendiculaire à la lame située à dix centimètres de la pointe. Elle permet d'achever le toro qui ne tombe pas, en lui sectionnant le bulbe rachidien.

Descabello :

coup de grâce donnée avec une épée spéciale  

Desplante

: Pause et pose, le desplante gagne à rester sobre et discret, il sert à montrer la domination de l'homme sur le toro, ainsi qu'à chauffer le cirque.

Devise

Couleurs de l'élevage, les toros portent la devise de leur élevage sous la forme d'une cocarde placée sur leur dos à leur entrée  

Diestro :

synonyme de matador

Dominio :

domination du toro

Duende

: Inspiration magique et ensorceleuse, sonvent d'essence gitane, que même le torero ne peut bien souvent expliquer. Le duende s'évapore aussi vite qu'il est arrivé

 

E

Embestida

Charge  

Embolado

Taureau embollado ou encore dont les cornes sont protégées en leur extrémité par des boules afin de diminuer les risques de blessure dans le cas de certains type d’encierros en Espagne  

Empressa

: Direction des arènes, d'une plaza de toros  

Encierros

méthode qui consiste à déplacer les taureaux avant une corrida en les faisant courir dans la rue entre un lieu et les arenes. Encierro des fêtes de Pampelune qui se court tous les matins à 8 heurs avec les taureaux des corridas est mondialement connu et constitue un moment fort de ces fêtes  

Escalafon

: Classements des toreros déterminé par le nombre de corridas effectuées dans une année.  

Espada

Matador :  

Espontaneo

: Spectateur qui se lance dans le ruedo pour y effectuer quelques passes. Pratique rigoureusement interdite et sanctionnée par une forte amende.  

Estocade

: Conclusion de la faena par la mise à mort.

Il existe trois manières de tuer :

Al volapié : Le matador s'engage sur le toro immobilisé

Al encuentro : Toro et matador se rencontrent.

Al recibir : Le matador attent immobile la charge du toro.  

Estoque

Epée pour tuer les taureaux  

Estoque

El estoque ou épée du torero  

Estribo :

marchepied de la barrière

fF

Faena

Toutes les passes de muleta qu'effectue le matador au cours du toisième tiers pour dominer le toro et réparer l'estocade. Aujourd'hui, c'est principalement sur la faena que sont jugés les matadors.  

   

Fer

Marque distinctive de chaque élevage appliquée au fer rouge sur la cuisse du toro en général un an après sa naissance.  

Finca

Exploitation, ferme, Maison et terres du ganadero..

Forcados :

torero portugais qui immobilisent le toro à main nue dans une corrida portugaise à la fin d’une faena

G

Ganaderia

: Elevage.  

Ganadero

: Eleveur de toro Bravo.  

Ganado

: Bétail.  

Genio

: Instinct défensif du toro qui se dévelope avec l'âge.  

Gregoriana o mona

Protection de la jambe droite du picador

 H

Habit de lumière

Littéralement  en espagnol Traje de luz ce dit du costume du torero dans l’arene  

Hierro

Fer qui constitue le marque distinctive de l'élevage. Elle est apposée sur la cuisse droite  

Huido

toro huido : qui s'échappe après la charge

 

Humiliar :

charger tête basse. .

 

I

Indulto :

Grâce du toro qu'il mérite par ses qualités remarquables de bravoure et de noblesse.  

ir a mas

Pour un taureau s'améliorer  

ir a menos :

Pour un taureau baisser de ton

Izquierda

 gauche se dit pour la main gauche

 K

Kikiriki

Cocorico espagnol. Nom d’une passe de muleta crée par le torero espagnol El Gallo (le coq).

Passe aidée de ceinture. L’épée tenant le bout de la muleta , l’étoffe est enlevée quand les cornes dépassent le torero

 M

Machos

Liens de fermeture du pantalon de l’habit de lumière sous les genoux

Maestro

Matador :  

Maestro Largo

: Se dit d'un torero doté d'un large répertoire.  

Mano a mano :

main à main, corrida avec deux matadors (au lieu de trois)qui combattent seuls les six taureaux. Le règlement impose alors l’engagement d’un sobresaliente(remplaçant).  

MANSO

Ce dit d’un toro couard et craintif qui freine, flaire et gratte le sol, recule devant le danger, cherche à fuir, à sauter...  

Matador :

De matar (tuer en Espagnol) le torero qui tue. Synonymes : Maestro, Espada.

Mayoral :

Intendant, régisseur d'un élevage. Il accompagne les toros lors d'une corrida et rend compte de leur comportement à l'éleveur. Il peut être porté en triomphe si le lot de toros était bon.

Medias

Bas roses du torero  

Monilla

Protection de la jambe gauche du picador  

Monosabio :

valet de piste, aide du picador  

Monosabios :

employés des arènes qui remettent la piste en état après chaque combat. Ils assistent le picador pendant le tercio de piques.  

Montera :

Coiffure noire qui accompagne l'habit de lumière. 

morphologie

 Selon leur ascendance les toros peuvent présenter des morphologies diverses. Le "largo" est celui dont la longueur d'échine est la plus accusée. Le "corto", plus fréquent en Castille, présente une échine plus courte. Le toro "ensillado", dont la ligne du dos se creuse entre le garrot et la croupe, rappelle les navarrais des dessins de Goya. Le "zancudo", haut sur pattes évoque la silhouette des célèbres Miuras. Le toro "basto" est de forme grossière, avec des membres inférieurs et des sabots lourds, ce qui correspond à une diminution de la caste (la bravoure et la "race")

Morrillo :

Partie charnue située derrière le cou du toro. Il est un signe de croissance et de force chez l’animal.  

Morrillo o cerviguillo  

Cou du taureau ,cervicalles

Mozo de Espada

Valet d'épée. Homme de confiance qui s'occupe de la muleta, de l'épée, et de "l'habit de lumière" du matador.

Muleta :

drap écarlate monté sur un bâton et dont se sert le torero pour donner les passes avant la mise à mort
Mundillo

: "Le petit monde", le milieu taurin.

 N

Naturelle :

Passe originelle et fondamentale à la muleta. L'épée dans la main droite, le torero tient la muleta dans la main gauche. L'épée n'agrandit plus la surface de l'étoffe, cette passe est donc plus risquée, mais n'en est que plus belle.

Novillada

Corrida pour les jeunes toreros (novilleros)qui n'ont pas encore pris l'alternative et qui combattent des toros de moins de quatre ans. Elle peut être avec ou sans picadors suivant l'âge des toros, les novilladas non piquées voient sortir des becerros (becerradas).  

Novillero :

torero qui n'a pas encore pris l'alternative  

Novillos :

jeunes toros, ils sont appelés erales à deux ans (pour les novilladas non piquées) et utreros à trois ans(pour les novilladas piquées).

 O

Ovaciòn

Applaudissement, très nourri ovation

 P

Peon

Au nombre de trois, ils aident le maestro dans l’arène ils interviennent pour placer le toro lors des différentes phases de la corridas et lorsque le maestro est pris

 

 

 Q

Quedarse

: s'alourdir  

Querencia

: Zone de prédilection, choisie par le toro à son entrée dans l'arène et où il se sent en sécurité.  

QUIEBRO

 

LA PAUSE des banderilles AL QUIEBRO  

1 - l'homme cite le toro de face
2 - l'homme feint sur place de donner la sortie avec un mouvement de la jambe
3 - il retire vivement la jambe et revient à sa position première
4 - il plante hors du coup de tête et sort du côté opposé

Quieto :

Calme, tranquille

Quite :

 Passe effectuée pour détourner l'attention du taureau lorsqu'un torero est en danger. Désigne aussi les passes qui suivent chaque pique et qui permettent au matador d'évaluer l'opportunité d'une nouvelle pique.

 R

Recta

la embestida recta : charge rectiligne  

Règlement

Les corridas obéissent à un règlement qui varie  suivant l’importance de l’arène  Pour en savoir plus vous pouvez le consulter

Rejon :

corrida à cheval

Rejoneador

: Torero à cheval. Au féminin, Rejoneadora  

remate

On découpe temporellement une passe en trois périodes qui nécessitent une parfaite coordination  du corps de la main

-         le cite : c’est le moment où le torero immobile  attire  la tête du taureau en avançant le leurre 

-         la réunion, au cours de laquelle le torero et  le taureau  se rencontre

-         le remate. Le remate : veut dire terminer une suite de suertes par une passe imposant au taureau un coup d’arrêt, qui permette au torero de se retirer.

Reservado

un toro reservado : un toro qui ne charge pas sans effort  

Revistero :

Journaliste taurin  

Revoltoso

toro revoltoso : un toro qui se retourne

Ruedo :

Anneau. Se dit de la piste circulaire

 S

Semental

Taureau utilisé pour la reproduction

Sentido

toro avisado o de sentido : qui cherche le torero sous le leurre Faculté d'intuition du toro.

Señal

Marques faites en decoupant  l’oreille au taureau par l’éleveur

SESGO

LES POSES des banderilles AL SESGO

 Spectaculaires et périlleuses, leur exécution s'impose avec les toros qui se cantonnent près des barrières

   Al sesgo por afueras
Le toro est presque immobile.
Le torero s'élance en biais et sort en dehors vers le centre de la piste.

Al sesgo por dentro
Le toro est presque immobile.
Le torero s'élance en biais et se glisse entre le toro et la barrière
  

Sesgo por dentro

: Manière spectaculaire, voir dangereuse, de poser les banderilles dans un terrain étroit situé entre le toro et la barricade.

Sitio

: Emplacement. Le plus souvent, endroit précis où se positionne le torero pour déclencher et guider la charge du toro. Avoir du sitio se dit d'un torero qui a une capacité régulière à trouver cette distance. Le mot désigne également le point du haut du garrot du taureau, où doit être porter l’estocade.

Sobrero :

Toro de réserve prévu pour le remplacement éventuel d'un animal blessé avant le début de la corrida.

Sobresaliente :

Celui qui est en mesure de remplacer les toreros blessés, afin de pouvoir tuer le toro.

Sorteo

Tirage au sort de l'entrée des taureaux dans l'arène. Il s'effectue le matin de la corrida et il est organisé avec les représentants des toreros.

Suerte :

Nom générique donné à toute figure de la tauromachie : piques, passes de cape ou de muleta, banderilles, estocade, écarts et sauts.

 T

Taleguilla

Pantalon de l’habit de lumière  

Taquilla :

guichet de vente pour les billets de corridas

Tardo

un toro tardo : un toro à la charge retardée

Templar

 

Temple :

En tauromachie, ce mot a le sens d’accorder le déplacement du leurre à la cadence du taureau. Le leurre agit sur ce dernier à la façon d’un aimant.

Temporada :

Saison annuelle des corridas de Mars à Octobre en Europe, de Septembre à Mai en Amérique Latine.

Tendido :

Portion de l'arène allant de la première à la dernière rangée des gradins découverts

Tercios :

Une Corrida se déroule en trois temps ou tercios :

Ø      La réception du toro à la cape, et les piques

Ø       la pose des banderilles

Ø      la faena de muleta, et la mise à mort.

Tertulia :

réunion-débat se déroulant après la corrida animée par des experts taurins, journalistes spécialistes, et bien sûr suivie par de nombreux aficionados

Testuz

Tete  

Tienta :

Passage à l'épreuve du fer des jeunes vaches pour sélectionner les plus braves en vue de la reproduction.  

Toreo :

Art de toréer.  

Toreria :

Ensemble des toreros. C'est la capacité à agir en torero en toute circonstance  

Torero :

Combattants qui jouent un rôle dans la lidia du toro : Puntilleros, picadores, péones, banderilleros, matadors sont des toreros.

Toril :

ensemble des loges où sont enfermés les toros avant la corrida  

Toro

Ecriture espagnole de taureau

Traje de luz

Habit de lumière :  ce dit du costume du torero dans l’arène.  

Trapio

Allure physique du taureau  

Trémendisme

Manière de toréer qui vise plus souvent à déclencher l'émotion des spectateurs qu'à résoudre les problèmes posés par les taureaux.Recherche de la sensation forte.  

Tremendisme :

recherche des effets à sensation chez le torero

 U

Utrero

Novillo de deux ans

Violin

Se dit pour un type de pose de banderilles  en faisant un demi tour devant le toro et en plantant dos tourné au toro les deux banderilles ensembles d’une main

 

 

Z

 

Zagal

Aide du mayoral

Zapatillas

Chaussures du torero, sortes de ballerines en cuir, sans talon

Zurdo

Toro qui a une corne plus courte l’une que l’autre

 

 

 

 

 
 
Mentions légales La pena Actualités Galerie Comprendre Guide