1991

 

     
 

Pour le souvenir aux arènes de  Bayonne

Bayona tiene torero !

Olivier Baratchart a écourté sa carrière, Lionelito est toujours en apprentissage de novillero .

Bayonne  a son torero car le 4 août, Felipe Martins reçoit l'alternative des mains du maestro Joselito avec Rafi Camino comme parrain, lors de la corrida des fêtes.

Felipe affronte dans ses arènes (premier toro brinde a son père)des toros de Vascon­cellos et de Souza d'Andrade. Il obtient une oreille et une vuelta. . Joselito (salut + sil.), Camino (appl.+1 ).

Le 15, des Miura pour

Manili (sil. + appl.), M. Maracay(appl. + sil.), Cuellar (1 + sil.).

Le 16, des Algarra pour

N. de la Capca (appl. + salut), E. Munoz (1 + salut), Aparicio II (blessé + 1).

Le 17, des Bartolome pour

Ortega-Cano (si] + 2 ), Rincon (sal.+2), J. Mora (1 + sil.).

Le 18, des Fraile pour

R. Milian (appl.+1), Rafi de la Vina (vuelta + sil,), J.-L. Ramos (sil. + bronca).

Le ler septembre, des V. Martin pour

Mendès (salut + vuelta), Ruiz-Miguel (sil. + salut), Milian (sil.+1 ).

Un toro saute la talenquère, fonce vers C. Forgues mais blesse Victor Mendes !