1988

 

     

 

Le dimanche 4 septembre le patro des Croisés fête ses 75 ans.400 convives se  retrouvent autour d'une table.

La Comtesse de Barcelone, mère du Roi d'Espagne honore par sa présence Lachepaillet . Elle va lui rester fidèle de nombreuses années.

Mais l'année taurine commence par......

Pour le souvenir aux arènes de  Bayonne

Charly Forgues et le comité organisateur  proposent une mini-feria de trois jours autour du 15 août.

 pour Pâques : Des Rodriguez décevants pour

R. Dominguez (salut + salut), Ortega-Capo (sal. + applu.), V. Mendès (vuelta + 1).

Le 14 juillet, des novillos de Rocio-Camara pour

P.L. Martin (1 + appl.), R.M. Plaza (vuelta y vuelta), le Dacquois Jean-Luc « Juan » Lafitte (appl. + silence).

Le 7 août, des Martin-Conradi pour

Nifio de la Capea (salut + sil.), Litri II (1 + sil.), Rafi Camino (appl. + appl.).

Le 13, trois Fernandez, deux Cobaleda, un Santamaria pour

 Ortega-Cano (1 + vuelta), Espartaco (1+1), J. Mora (ova­don + sifflets).

Le 14, des Domecq pour Manzanarès (1+1), J. Roblès (ova­tion + 2), Nimefio II (1+1), les trois sortent a hombros.

Le 15,  des Fraile

 Ruiz Miguel (vuelta y vuelta), M. de Maracay (salut + sil.), R Millian (1 + ovation).

Ces trois jours, des becerradas opposent G. Marsal, F. Martins, P. Cacérès, Lionelito, avec O. Baratchart en chef de lidia. En finale, Felipe devance de justesse Marsal. Lionelito, de l'école de Madrid, totalise 37 sorties avant d'être sérieusement blessé à Salamanque avant Pâques (12 cm cuisse droite).

Le 21 août, tourada

 Le 4 septembre, des Camara pour

Nimeno Il (salut, puis pris par son second, la cuadrilla fait une vuelta), Millian (sil.+l), F. Oliva (sil.+l