1977

 

     

12 août M. Marcel Dangou nous quitte vaincu par la maladie. Durant 50 ans, il s'occupa d'organiser les corridas dans ses arênes. Il s'imposa dans le monde de la tauromachie. Il mit sur pied les premières corridas à la Libération.

La Peña Taurine inaugure son local, rue Passemillion.

La pena est dans ses murs

La pena et le cercle Al Limon

Première aux arènes avec les jeunes Bayonnais

Entraînement le dimanche matin aux arènes

Enfin dans l'arène

 

 

 

 

Lire l'article de sud ouest correspondant

 

 

 

 

 

Novillada le 14 juillet, des Matias Ramos pour

P. Aguilar (sifl. + sifl.), El Chinito (bronca + vuelta après cojida), le Mexicain Armilita (1 or. + appl.).

Le 16, corrida portugaise.

Le 7 août, des Camara inégaux pour

Teruel (appl. + appl.), Arruza (1 + bronca), Alcalde (sifl. + sitl.).

Le 14, des Bucndia pour le mano a mano

P. Camino (sif.+2+1), Nimeno II (appl. + vuelta + 1).

Le 15, des Fonseca pour les cavaliers

J. Moura (1+1), Vidrié (1+1), A. Vargas (1), Domecq (1+1),

Le 21, des Domecq pour

Teruel (vuelta + salut), Manzanârès (1 + sil.), Sebastian Cortes (sil.+3 avis).

Le 4 septembre, des Urquijos pour

Paquirri (appl. + salut), Manzanâ­rès (salut + 2), Nimeào II (1 + ovation).

Le 18, festival pour la lutte contre le cancer, des novillos Nuinez pour

Aparicio (2+2), Litri (2+2), Ordoàez (2+2 et queue), le cavalier G. Pellene (1), le sauteur landais M. Agruna (1).