2006

     
 

LA TEMPORADA BAYONNAISE 2006 ¨Par Roger Merlin

 

BILAN GENERAL

 

La temporada 2006 restera comme une des meilleures depuis longtemps. Il y eut certes du bon et du moins bon, mais les points positifs ont été nombreux. Cela est d’autant plus remarquable que les autres villes taurines françaises importantes ont eu (malheureusement) beaucoup moins de réussites.

 

Pour ce qui est de la présentation des toros, Bayonne est toujours sur la pente ascendante, mais il faudra continuer à être vigilants pour l’améliorer encore, notamment pour les corridas toreristas.

La Peña Taurine Côte Basque a décerné son prix au lot le mieux présenté au lot de CHARRO de LLEN, mais il y avait cette année trois autres lots « nominés » pour leur belle présentation : les Adelaida RODRIGUEZ, les VALDEFRESNO (prix 2005) et les très impressionnants Juan Luis FRAILE. Il faut relever aussi, le très beau et bon toro de Jean-Louis DARRE devant les recortadores.

 

Pour ce qui est du comportement, le meilleur lot a été incontestablement celui d’Adelaida RODRIGUEZ. D’autres toros se sont distingués par la qualité de leurs combats : pour la Novillada de HOYO de la GITANA, pour la corrida de VALDEFRESNO et pour celle de FRAILE qui nécessitait une lidia beaucoup plus difficile et attentive.

 

Les toreros ont été souvent en dessous des possibilités offertes. Le grand triomphateur 2006 est donc Sébastien CASTELLA, viennent ensuite : Domingo LOPEZ CHAVES (son énorme travail devant le 3ème FRAILE restera longtemps dans les mémoires) et EL JULI, auteur de deux démonstrations le 3 Septembre. Parmi les autres toreros ayant coupé une oreille (ou même deux), il faut distinguer Enrique PONCE et le Novillero David ESTEVE.

Un Banderillero a été particulièrement bon cette année : EL JAVI qui a salué pour chacune de ses trois prestations dans nos arènes !

Trois picadors se sont particulièrement distingués par leurs méfaits : Marc RAYNAUD        (J. Lescarret) : piques à l’envers malgré les contrôles, Manuel QUINTA (E. Ponce) : pique assassine avec une puya montée à l’envers (celle de marc RAYNAUD !), Miguel Angel HERRERO (D. Lopez Chaves) : exécute la suerte en maintenant la pique à l’envers malgré l’obligation de la remonter à l’endroit avant le paseo !

    

La plaza de BAYONNE a décerné cette année pour les corridas et la Novillada piquée 20 oreilles et une queue ! Malheureusement, si nous voulons bien tenir compte de la catégorie et surtout du sérieux que devrait maintenir Bayonne, il y a au moins 6 oreilles et une queue en trop ! Par contre, 2 oreilles méritées auraient pu être sérieusement octroyées : une à Juan BAUTISTA (1er toro) et une à EL JULI (5ème toro). Ce qui aurait amené à 16 oreilles pour 7 courses (soit le résultat d’une très bonne temporada dans une arène de 1ère catégorie…)

 

Les chevaux d’Alain BONIJOL restent une grande satisfaction pour leur présentation et leur comportement qui influe favorablement sur le déroulement des courses.

    

Cette année encore par trois fois : le 6 août, le 15 août et le 3 septembre BAYONNE s’est comportée comme une arène peu sérieuse en acceptant, à la demande des maestros, une seule rencontre (légère ou assassine) pour le tercio des piques.

Il faut remarquer à ce sujet, que si le président accepte pour le premier toro d’une corrida, les autres maestros étant convaincus de la possibilité de faire le minimum dans cette arène, ils feront tout pour qu’il n’y ait désormais qu’une seule rencontre (très forte s’il le faut).

 

 

 

À l’inverse, s’ils connaissent le sérieux d’une arène qui donne toujours le minimum de deux rencontres, ils agiront en conséquence. Il est aussi important que le ganadero et le public en soit informés.

Cette année 12 toros sur 42 (novillada et corridas) ont été piqués une seule fois (8 en 2005).

 

D’autre part, 5 toros n’ont pas été assez piqués (5ème novillo, 1er « Adelaiada », 1er et 6ème « Fraile », 1er « Charro de Llen ») et 18 piques ont été beaucoup trop fortes dont 7 pour la corrida de Fraile !, c’est dire l’état actuel de ce premier tiers de la corrida. Il y a là un travail important à réaliser, notamment entre les présidences l’organisation et les maestros

Imaginons un instant le 6ème Fraile recevant 5 ou même 6 piques normales au lieu des 2 très longues et très fortes qu’il a subies, bonne faena ou pas, le résultat, l’image de cette corrida en eut été changée.

 

     Les lots de toros les plus décevants, même s’il y a eu plus mauvais ailleurs, restent comme chaque année, les lots des élevages « pour vedettes ». Dans ce domaine aussi, plus une arène sera réputée sérieuse, plus elle pourra exiger davantage devant les « vedettes »… (sachant qu’il y a bien sûr un juste milieu).

 

 

 

BILAN PAR CORRIDA  (Toros et faits marquants)

 

14 Juillet 2006

Novillos de HOYO DE LA GITANA : inégaux de présentation, Bons et encastés, 3 et 3, 13 piques, le 5ème pas assez piqué

Medhi SAVALLI : volontaire mais toreo moyen – David ESTEVE : le meilleur avec le 5ème novillo – Pepe MORAL : quelques gestes notamment à la cape mais débordé. Le prix au meilleur quite artistique de la Peña Taurine Côte Basque n’a pas été attribué.

 

6 Août 2006

Toros de ADELAIDA RODRIGUEZ : Très bien présentés et bons, allant « a mas » du 1er au 6ème,   le meilleur lot de la saison. Mais 9 piques, avec des toros braves ??, très mal piqués.

Juan Jose PADILLA : mal, volontaire au 4ème mais toréant plus le public que le toro. Une oreille sans pétition majoritaire ? – Luis Miguel ENCABO : peu confiant, sans engagement – Antonio FERRERA : peu confiant au 3ème, quelques détails et belle estocade au 6ème , en dessous de cet excellent toro, 2 oreilles ? (la 2ème demandée avec insistance par … son peon).

 

13 Août 2006

Toros de VALDEFRESNO : Très bien présentés (mais des cornes abîmées pendant la course), 3 bons toros mais de la faiblesse – 12 piques

Enrique PONCE : absent de la lidia au 1er tiers, très bon ensuite à son 1er, le 2ème étant assassiné à la pique par Manuel QUINTA ! – Julien LESCARRET : très bons détails mais manque d’engagement à l’épée – Salut du banderillero EL JAVI – Edouardo GALLO : bonne faena et bonne estocade au 3ème

 

 

 

15 Août 2006

Toros de SALVADOR DOMECQ : Très faibles, meilleur le 5ème8 piques !!! 

EL CID : infirmier, très bonnes séries à gauche – Sébastien CASTELLA : infirmier, très bonne faena au 5ème  (le seul toro qui donnait un peu d’émotion) – Salvador CORTES : absent au 1er tiers, très moyen.

 

 

 

1er Septembre 2006

Toros de Juan Luis FRAILE : Grand retour des Fraile. Beaucoup d’émotions avec ces toros « de verdad » qui vendirent très chèrement leur peau - Très impressionnants mais irréguliers de présentation – Grands toros les 3ème et 6ème13 piques dont 1 contact, très mal piqués. Dommage de ne pas avoir pu voir le 6ème !

Denis LORE : très volontaire, bonne cape, bonne mise en suerte (mais il manquait une pique) malheureusement blessé en début de faena – Domingo LOPEZ CHAVES : n’a pas contrôlé les premiers tiers, faena très importante au 3ème clôturée d’une grande estocade, 2 oreilles mémorables – Salut et bonne brega du banderillero EL JAVI – Luis VILCHES : quelques détails, sans motivation.

 

2 Septembre 2006

Toros de CHARRO DE LLEN : Très bien présentés – manque de caste – 12 piques souvent bien données - bonne prestation des chevaux d’Alain BONIJOL.

Juan BAUTISTA : bien avec son 1er (pas assez piqué) avec lequel il méritait une oreille – Salut du banderillero EL JAVI – Jose Maria MANZANARES : quelques beaux gestes – Miguel Angel PERERA : bonne faena et bonne estocade sans atteindre des sommets !

 

 

 

3 Septembre 2006

Toros de GARCIGRANDE : Présentation moyenne, cornes abîmées, faiblesse en gardant de la mobilité – 7 piques !!!

MORANTE DE LA PUEBLA : l’artiste, les plus beaux gestes artistiques de la temporada (cape et muleta) sans bien  conclure à l’épée – EL JULI : technicien, artiste, matador…méritait 2 oreilles au 5ème – Sébastien CASTELLA :  volontaire, courageux et artiste, de grands moments mais la queue était de trop pour une plaza comme BAYONNE.

 

 

Novilladas sans picador

Bravo pour l’organisation de 4 Novilladas sans picador, une très bonne initiative pour les jeunes aficionados (toreros et publics). Le niveau du bétail et des jeunes toreros n’a pas atteint celui de l’an dernier mais jamais de déception à la sortie de ces compétitions matinales très animées. Celles-ci mériteraient une plus grande affluence (10 Euros l’entrée et gratuité jusqu'à 15 ans). Alberto DURAN sort vainqueur devant Ramon PEREZ et Tomas CERQUEIRA. Pour le bétail, les meilleurs ont été Olivier FERNAY et CAMINO de SANTIAGO