2003

 

     

Bayonne fête cette année la le 150 ème anniversaire de l'entrée des corridas en France. Un fête réuni le 22 Aout autour d'une messe et d'un banquet les aficionados bayonnais au quartier St  Esprit.

A cette occasion présentation du film sur les 150 années de toros à Bayonne

 En ce début d'année A Saez nous quitte. Celui qui  symbolisait l'affiche des fêtes nous laisse de très nombreux dessins taurins

 

 

les Toreros en France en 2003

sur les 151 paseos qui ont eu lieu en 2003 en France on dénombre : 88 corridas ,45 novilladas, 18 rejoneadas soit 12 départements de Fréjus à Bayonne en Sud Ouest, via Bordeaux. Toulouse - Fenouillet a renoué avec la tradition.

Victorino et Fuente Ymbro sont en Toros et Novillos, les élevages qui ont lidié le plus grand nombre d'exemplaires. Pour les ganaderias françaises, les fers de Tardieu, Pourquier, Margé en Toros et Margé, Gallon, Blohorn, Granier, Jalabert, Laugier, Yonnet en Novillos, sont sortis en piste. 

Un indulto à Istres pour un toro de Cebada Gago -.

Pour Bayonne 2003

 

BILAN GENERAL

Bayonne 2003 aura marqué l'histoire de la tauromachie en France et ceci par la volonté et l'action exemplaire de son Maire face a un mundillo peu scrupuleux.

Les trois toros de Torrestrella renvoyés ont ajouté une étoile au sérieux de la plaza de Bayonne et ils compteront dans les futures transactions.

Cette année 2003 peut être considérée comme bonne pour ce qui est de la présentation des toros. Les lots de toros des corridas de vedettes ont eu une présentation supérieure, comparée a beaucoup d'autres arènes.

 

Notre prix au lot le mieux présenté (le comportement n'est pas pris en compte) va à l'élevage de Javier PEREZ TABERNERO.

Le comportement des toros a été plutôt moyen, ils ont souvent montré beaucoup trop de faiblesse, sans forcément aller jusqu'à la chute ( Il y en eu quelques unes quand même).

Le meilleur lot, en considérant la présentation et le comportement est certainement celui de la novillada de ROCIO de la CAMARA.

Les chevaux des picadors sont toujours dans les points négatifs (même si les picadors n'arrangent rien !), très difficiles à manœuvrer, le plus souvent, il n'y a qu'un seul cheval maniable qui pique le maximum de toros). Il nous faut signaler ici que la cuadra de Fontecha a reçu les "Pitos 2003" de l'ANDA pour sa saison en France.  

BILAN PAR CORRIDA (Toros et faits marquants)

La corrida de rejon n'est pas prise en compte ici ( n'étant pas assez connaisseurs pour la juger).

14 Juillet 2003

6 novillos de Tomas PRIETO de la CAL : Très bien présentés, faiblissimes, sauf le 5ème qui a pris 3 piques (les autres : une seule) - 8 piques.

Julien Miletto salut et silence, Javier Solís vuelta et silence aprés avis, Fernando Cruz salut et silence.

Fernando CRUZ (Prix au meilleur quite) a montré le plus de volonté et de qualité. Javier SOLIS, le plus décevant surtout devant le bon 5ème.

3 Août 2003

6 toros de Marcos NUNEZ : Bien présenté, lot homogène - 10 piques - le 2ème très faible. Ces toros n'ont pas été exploités à leur juste valeur.

Javier VALVERDE laisse la meilleur impression, Julien LESCARRET plébiscité par la CTEM a rempli son contrat

Jesús Millán silence et applaudissements, Javier Valverde salut et vuelta après pétition, Julien Lescarret applaudissements et salut au tercio. Temps très chaud, 8/10ème d'arène, public festif et bon enfant.

9 août 2003

6 toros d'ALCURRUCEN : Bien présentés, Très très mal et fortement piqués - 7 piques - comportement moyen. Pourquoi ces toros avec ces banderilleros ?

Antonio FERRERA : mal, EL FANDI : très moyen, seul ROBLENO a toréé

Antonio Ferrera silence et une oreille, David Fandila "El Fandi" applaudissements après avis et silence, Fernando Robleño silence après deux avis et ovation.  Ferrera et Fandi ont alterné aux banderilles devant les deux premiers toros.

10 août 2003

3 toros de TORRESTRELLA et 3 toros de EL TORERO inégaux de présentation mais pas si mal en comportement. Après les péripéties d'embarquement et de débarquement ces toros ont donné un peu d'émotion - 8 Piques -

Grande émotion pour le retour de Cesar RINCON qui après l'ovation du public a montré ses grandes qualités. César Rincón ovation et oreille, Enrique Ponce oreille et deux oreilles, Antonio Barrera applaudissements et applaudissements après avis

15 août 2003

6 toros de Jose Luis MARCA inégaux de présentation, de peu de force, fade de comportement - 6 Piques -

EL JULI : bien avec le 5ème qui avait un peu plus de "gaz", CABALLERO : rien, Cesar JIMENEZ : si peu !

Manuel CABALLERO, carmin et or (silence et ovation), Julián López "EL JULI", coquelicot et or (ovation et une oreille), César JIMÉNEZ, blanc et or (ovation et silence).

6 septembre 2003

6 toros de Victorino MARTIN : bien de tête, inégaux de trapio - 12 Piques - inégaux de comportement, 2 très difficiles, 4 toréables. Un lidiador pour les 2 toros de Serafin MARIN pouvait changer l'image de cette course durant laquelle personne ne s'est endormi... mais une grande partie du public avait oublié la réalité des toros de Victorino.

Stéphane F. MECA découvre tardivement les qualités du 4ème. EL CID : bien au 2ème rate l'estocade. Serafin MARIN a fait naufrage !

Stéphane Fernandez Meca ovation et oreille, Manuel Jesús "El Cid" vuelta après pétition et sifflets, Serafin Marin silence et sifflets

 

7 septembre 2003

6 toros de Javier PEREZ TABERNERO Très bien présentés pour une course de vedettes, lot très homogène - 7 Piques - Trois toros d'une noblesse molle ! (très faible 3ème) et trois plus piquants (bon 5ème)

Enrique Ponce : la classe, EL JULI : le mérite, Sébastien CASTELLA : la volonté de donner l'émotion que le toro n'a pas.

Enrique Ponce salut et oreille après avis, El Jui oreille et oreille, Sébastien Castella deux oreilles et oreille. Le Juli et Castella sont sortis en triomphe. En début de corrida, les peñas bayonnaises ont rendu hommage à Jean-Marie Bourret à l'occasion de sa prochaine despedida . Castella lui a brindé le dernier toro.

Emotion pour la despedida de Jean-Marie BOURRET.

28 septembre 2003

6 novillos de ROCIO De La CAMARA :très bien présentés - 10 piques - comportement varié et intéressant.

Juan Carlos CUBAS a fait très bonne impression au 3ème, Luis BOLIVAR : de bons détails, Cesar GIJON : très moyen

César Girón silence et silence, Juan Carlos Cubas oreille et silence, Luis Bolívar silence et oreille

10, 15 août et 12 octobre (Novilladas sans picador)

Mario MIGUEL vainqueur, devant Eugenio PEREZ talentueux, Alexandro TALAVANTE a été aussi très remarqué.